Catégories
Dans le Vaucluse

Avignon lance une campagne de sensibilisation à la stérilisation des chats

Sous l’impulsion de l’association Adeo Animalis et du Collectif Vauclusien de la Protection Animale, la mairie d’Avignon a compris l’intérêt de sensibiliser les propriétaires de chats à la stérilisation de leur félin. Ainsi a-t-elle décidé de mettre en œuvre une campagne de communication dans toute la ville : une première qu’il convient de saluer !

Déjà engagée depuis 3 ans dans la lutte contre la prolifération des chats errants grâce au partenariat avec 30 Millions d’Amis (près de 1 000 chats stérilisés en 2017/2018 et 500 prévus en 2019), la mairie d’Avignon a été sensible aux arguments portés par des associations de protection animale concernant la stérilisation des chats domestiques.

Trop souvent, en effet, les propriétaires de chats ne pensent pas utile de faire stériliser leur animal de compagnie. Pourtant, les intérêts sont nombreux et scientifiquement prouvés (par les vétérinaires et professionnels de la protection animale). Les chats stérilisés vivent plus longtemps et en meilleure santé, causent moins de nuisances et dégradations, sont moins agressifs, plus calmes, provoquent moins de bagarres et subissent moins de blessures, etc.

Qui plus est, mener une campagne de stérilisation des chats errants sans inciter les propriétaires de chats à faire de même se trouve souvent être vain, ou presque. Si l’on lutte contre la prolifération des chats errants mais que, dans le même temps, on laisse les chats domestiques se reproduire, rien ne sera réglé : de ces portées naîtront quatre ou cinq chatons, qui seront probablement abandonnés ou laissés libres dans la rue (lorsqu’ils ne sont pas jetés dans des sacs poubelles), vivant pour la plupart une vie de misère, se reproduisant à leur tour de nombreuses fois et multipliant ainsi les animaux errants.

A contrario, stériliser son chat en fera un animal plus heureux et contribuera à l’effort engagé par la municipalité pour maîtriser la population des chats libres.

La mairie d’Avignon l’a bien compris et a donc lancé une vaste campagne de communication. Grâce à un visuel créé pour l’occasion, des affiches postées sur tous les mobiliers urbains, des flyers et des affichettes mis à disposition des mairies annexes, des bailleurs sociaux et cabinets vétérinaires, un article dans le journal de la ville et une conférence de presse à venir, Avignon s’est emparé à bras le corps de cette question.

Affiche de la campagne de sensibilisation

Cette campagne est une première pour la ville d’Avignon et il faut saluer cette initiative ! Espérons que d’autres villes du Vaucluse s’en inspireront et lui emboîteront le pas.

D’autres villes françaises ont déjà lancé de telles campagnes, signe encourageant que les politiques commencent à réellement comprendre l’intérêt d’une telle démarche… en attendant que notre pays suive l’exemple de la Belgique, avant-gardiste sur le sujet et qui oblige tout propriétaire de chat à stériliser son animal (nous en parlons ici).

Extrait de l’article dans « Avignon(s) », magazine de la ville

Le Parti animaliste propose :

  • de sensibiliser les citoyens aux bonnes pratiques avec les animaux de compagnie (école, portail public, campagnes publiques…).
  • d’inciter les municipalités à mettre en place des espaces de vie pour les chats libres.
  • de rendre obligatoire la stérilisation des animaux de compagnie abandonnés pour les refuges et des animaux errants pour les collectivités.
  • d’inciter les propriétaires à stériliser leurs animaux via des crédits d’impôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s